Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jubilé de Sœur Paulette à Valenciennes

et quelques autres anniversaires

le Dimanche 18 juin 2017 à 10h 30 en l'église Notre Dame du Sacré-Cœur au Faubourg de Paris

 

Sœur Paulette, les "Fils" Bernard et Frédéric : quel bel anniversaire !

 

 

Belle réunion de famille, ce 18 juin, à l'église Notre-Dame du Sacré-Coeur ! Ce jour d'élections législatives et de fête des pères, c'est -comme l'a si justement dit le père Jean !- "notre" Paulette qu'il s'agissait d'entourer et fêter pour son jubilé de vie religieuse au sein de la congrégation des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul, dont la paroisse porte le beau nom. A ses côtés, sœur Denise, venue de Maromme (Seine Maritime), fêtait le même demi-siècle. L'équipe Fils -Bernard, Frédéric (l'un fêtait ses 80 ans, l'autre ses 60 ans), René et Jean- avait bien fait les choses : inviter, outre la paroisse, les communautés religieuses des environs : Auxiliatrices de la Charité, Ursulines de l'Union romaine ... Et les "Filles" de Normandie et de Paris, dont sœur Marie Reine, conseillère provinciale, aux côtés du père Yves Bouchet, directeur provincial et lazariste, qui ouvrait la célébration par ces mots : "Notre baptême, chers amis, permet de suivre et partager l'amour de Dieu pour nos frères". Le père Bernard prononçait l'homélie : "Le jubilé de nos deux sœurs, c'est une longue marche, une présence, la mémoire d'une tranche d'humanité. Présente à Dutemple depuis 2011, sœur Paulette continue d'accompagner Magdala, Midi Partage, les malades psychiatriques, les migrants, les résidents du Val d'Escaut, structure qui dépend du centre hospitalier Jean Bernard ... Par leur consécration religieuse, nos sœurs expriment et signifient la vie de Jésus-Christ qui veille sur chacun(e) d'entre nous". La prière universelle insistait sur les termes de "reconnaissance", "dignité", "amitié" que vivent les sœurs au cœur des quartiers populaires du Valenciennois. Avant l'envoi en mission et l'apéritif partagé dans la cour au pied de l'église, sous le soleil ... exactement !, sœur Paulette prenait la parole : "Etre auprès des jeunes dans la rue, les aider à se remettre debout pour vaincre leur galère,  soigner les sœurs aînées et malades, ce qui se vit aujourd'hui à Valenciennes et La Sentinelle dans l'entraide, la gratuité, les joies et difficultés, tout cela m'a rendu très heureuse, avec la part de mystère caché que contient la vie religieuse. Merci aux Fils qui sont de bons et réels soutiens ! Oui, Dieu soit béni ! dirait Saint Vincent".

 

La communaute était heureuse de retrouver,a la guitare et dans la chorale,Soeur Julie.

Philippe Courcier.

 

Article publié par Francis Bar • Publié Lundi 19 juin 2017 • 320 visites

Haut de page