/* */

Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Place aux jeunes !

À propos du Synode sur les jeunes en slam

le Mardi 30 jan 2018

Place aux jeunes !

 

Vous y avez peut-être cru, mais vous n’avez pas pu, pas su, ou pas voulu ?

Alors arrêtez de nous dire « jeunes ! Vous êtes l’avenir ».

Quel avenir ? Avenir de qui ? Avenir de quoi ?

Vous nous dites que nous sommes… l’avenir.

Mais vous avez peur de nous dire « vous êtes le présent » !

Alors, nous les jeunes, on devrait être l’avenir, mais surtout pas le présent !

 

Sous des airs de bons sentiments vous nous dites : « On va vous mettre dans le coup ! »

Mais, petit à petit… « on va vous former ».

Votre désir : « c’est la relève ? ».

Votre œuvre qui se poursuivrait copie-conforme !

Et notre rôle : « copier-coller »… « Copié/collé ! » autant se suicider !

 

Alors d’autres disent « place aux jeunes ! ».

C’est-à-dire : « Nous on s’en va ! Débrouillez-vous ». Merci du cadeau !

Vous jouez aux apprentis sorciers avec la Terre !

Et nous, faudrait qu’on assure quand tout est par terre !

 

Vous voulez que l’on fasse ce que vous n’avez pas pu, pas su ou pas voulu faire.

Vous vouliez bâtir une terre nouvelle,

Un monde exemplaire, une vie plus belle.

Vous aviez chacun vos utopies : capitalisme, communisme, naturisme, libéralisme, hippisme.

Un monde nouveau, une société sans classe, une communauté citoyenne,

Mais vous êtes incapables de vous entendre, vos utopies sont mortes !

Naturisme et hippisme ont quitté leurs communautés,

Le communisme caché derrière son mur s’est effondré,

Et pour finir capitalisme et libéralisme nous ont appauvris, affamés.

 

Vous n’avez pas pu, pas su, ou… pas voulu,

Vous avez vendu des bombes, donné vos vies à la tombe,

Réchauffé le climat et refroidi nos vies.

Destruction massive, crise économique et terrorisme :

Voilà vos slogans !

Et le monde tremble devant l’avenir.

 

Hier, vous avez dépavé les rues.

Aujourd’hui vous dressez des murs

Et notre espoir tombe comme un fruit trop mûr.

Dans un sourire vous aviez crié : « interdit d’interdire ! ».

Avec vos cris, nos sourires meurent dans un dernier soupir…

 

Vous criez : « Place aux jeunes ! ».

Si pour vous ça signifie : « au secours, à l’aide ! ».

Alors on veut bien entendre,

Mais attention ! Pas pour se la jouer « copié/collé »

Ne cherchez pas à cloner vos révolutions ! Le monde est en évolution.

 

Place aux jeunes ? Ok, mais pas sans vous !

Aidez-nous à ne pas trahir nos idéaux, qu’enfin l’utopie se réalise…

Slam’gosse

Article publié par Cassien M • Publié Mardi 30 janvier 2018 • 97 visites

Haut de page