Pâques

Édito

Pâques est là ; on fête la résurrection de Jésus, un événement si inouï que les premiers témoins se sont trouvés bouche bée devant le tombeau vide.
Ils ne trouvaient pas les mots pour le dire, le raconter aux autres.

 

Mais que dire ? Peut-on raconter une expérience qui ne se voit pas, qui ne s'entend pas, qui n'est comprise que par la foi ?

 

Par exemple, si je dis que je parle à Jésus dans mon coeur et que je le raconte à quelqu'un, que dire : "Je parle à Jésus" ?
Mais si ce quelqu'un ne croit pas en Jésus, il me répondra : "A qui parles-tu ? Comment peut-il t'entendre ? Tu ne le vois même pas !"

 

Mais malgré la difficulté de dire l'indicible, malgré nos manques de mots et de preuves, soyons des témoins envers et contre tout ; n'ayons pas peur de crier au monde notre foi et de dire comme les apôtres, il y a plus de 2000 ans :


"Jésus est vivant, iI est ressuscité !"

Article publié par Francis Bar • Publié Dimanche 27 mars 2016 • 44 visites

keyboard_arrow_up